Sélectionner une page

Etude web réalisée auprès de managers de projet, de directeurs de programme et de managers hiérarchiques, sur les mois de janvier et février 2018.

Notre conviction chez Entr’UP est que la performance d’une équipe dépend de la manière dont ses membres interagissent, et donc de sa cohésion. Selon une étude de Google menée sur 180 équipes à travers le monde, la composition même de l’équipe n’a que peu d’impact sur la performance. En revanche, leurs manières d’interagir la déterminent fortement.
McKinsey a également montré que la qualité des interactions entre les membres d’une équipe fait varier les performances individuelles et globales de l’équipe d’un facteur 0,4 (destruction de valeur) à un facteur 10 (création de valeur décuplée).

Prenons l’exemple de la patrouille de l’armée de l’air. Chaque 14 juillet, leur ballet dans le ciel, admiré par plusieurs centaines de milliers de personnes, semble être réglé comme du papier à musique. Des répétitions certes, mais surtout un objectif commun. Réussir le défilé et ainsi, faire rayonner le savoir-faire de l’armée de l’air. Imaginez un instant ce à quoi pourrait ressembler ce spectacle si l’équipe était décousue ? Plus effrayant qu’attirant pas vrai ?

Il en va de même pour tout type d’équipe. Que l’on parle d’équipes sportives, d’un orchestre, ou d’une équipe projet, plus la cohésion est forte, plus le résultat est remarquable.

Qu’en pensent les managers ?

Conscients de ce besoin

Selon notre étude, managers et chefs de projets s’accordent à dire que la cohésion d’équipe est un facteur important dans la réussite d’un projet. 40% ajoutent qu’il est indispensable. Quelque soit l’âge ou le type de management, le consensus est là.

Pourtant, plus de 2/3 des sondés reconnaissent ne pas être à l’aise pour maîtriser ce « facteur humain » que constitue la cohésion d’équipe. Lorsque vient le moment de guider une équipe vers la réussite, plusieurs éléments sont à prendre en compte. Trouver les bons leviers est un exercice difficile. Il nécessite de jongler avec les les normes explicites et implicites qui régissent le groupe, ou encore avec les différentes manières dont les personnes interagissent.

Mais le constat est là. Une mauvaise gestion de la cohésion a un impact négatif direct et réel sur des indicateurs, tels que le taux d’engagement ou encore la qualité du travail de l’équipe.

81% s’accordent pour dire que les difficultés rencontrées suite à une mauvaise cohésion se traduisent en perte de temps

Un manque de moyens

La cohésion de l’équipe est donc essentielle pour assurer la bonne dynamique et plus globalement la réussite du projet. Cependant, les managers se retrouvent parfois démunis devant le manque de moyens mis à leur disposition pour engager l’équipe vers un objectif commun. Actuellement, les outils utilisés, tests et méthodes tel que Process Com, MBTI, évènements de Teambuilding (séminaires,…) et la compétence et l’expérience du manager pour gérer les étapes clefs d’un projet, sont insuffisants.

84% des répondants déclarent ainsi ne pas être assez équipés.

Si un outil de cohésion d’équipe venait à leur être proposé, les répondants ont défini un podium de fonctionnalités qui leurs seraient utiles. Ce qui ressort principalement est le besoin de gagner en efficacité durant les réunions en limitant tous les éléments perturbateurs, et d’obtenir un feedback de l’équipe. De même, ils veulent pouvoir mesurer et agir en temps réel sur la cohésion de l’équipe tout au long du projet.

Découvrez aussi :

Partager :