Sélectionner une page
Jeudi 14 heures, la digestion à peine terminée, vous devez réunir votre équipe afin de faire le point. Cette réunion hebdomadaire est importante.

Elle permet de voir où en est chacun et quels sont les problèmes et les réussites. Mais aujourd’hui, vous en attendez plus que d’habitude, aujourd’hui vous avez décidé de prendre un virage important dans l’élaboration de votre projet. Vous redoutez la réaction de votre équipe mais espérez que chacun se sente concerné. Vous le savez pertinemment, le travail de groupe est efficient.

Comme le disait Ronnie Wood :

« I honestly believe that none of us are as strong individually as we are collectively »

Néanmoins, des dangers guettent votre équipe et vous, des dangers face auxquels vous devez vous prémunir et que vous devez identifier clairement afin d’éviter les écueils que peut engendrer le travail en équipe.

Une réunion décisive

 

La réunion débute. Après un tour d’inclusion pour s’assurer que tout le monde va bien, vous leur annoncez la nouvelle. S’en suit un silence assourdissant. Serait-ce de la peur, de la stupéfaction ? N’oubliez pas, vous avez réussi à fonder une équipe solide, soudée, qui a un but commun. Les RH sont les premiers à prendre la parole et à approuver votre décision. L’équipe Marketing elle désapprouve. Un conflit éclate alors. Dans cette divergence d’opinion, les commerciaux ne s’expriment pas. Pris par le conflit et les discussions, vous n’avez pas vu que les commerciaux restaient muets. Vous ne connaîtrez jamais leur opinion.

La discussion se poursuit jusqu’à ce que l’équipe Marketing se plie aux positions des RH. Un consensus a été trouvé.

La réunion se termine, le compte-rendu fixe les différentes tâches que les membres de votre équipe doivent entreprendre. Une semaine plus tard, le projet n’avance pas. Le Marketing est au point mort, les commerciaux sont moins assidus. Votre projet est en péril.

Un problème à identifier

 

Mais alors d’où vient le problème ? Vous pensez surement que le problème provient du conflit qui a éclaté entre l’équipe Marketing et les RH. Si c’est le cas, vous vous trompez. Le conflit n’est pas un danger du travail en groupe quand il est bien géré. Le but n’est pas de créer une équipe sans conflit mais une équipe avec des conflits efficaces. Les conflits peuvent ainsi renforcer la cohésion d’équipe.

Le problème provient notamment du silence des commerciaux. Le silence des membres de votre équipe n’est jamais bon, il peut illustrer un sentiment de peur ou de manque d’implication. La négligence vis-à-vis d’une décision n’est pas un bon signe. Pour éviter cela, vous pouvez mettre en place une charte de valeurs que votre équipe doit suivre avec notamment l’idée qu’il faut prendre la parole pour exprimer ses idées.

L’échec du projet provient aussi du consensus trouvé entre les RH et l’équipe Marketing. La pensée unique a dictée le choix de votre équipe. Le conformisme est une solution souvent adoptée dans un groupe de travail. Cela permet de résoudre les conflits qui sont en général perçus comme négatifs.

Le pôle Marketing et les commerciaux suivent votre décision pour ne pas créer des conflits pensant que cela est mieux pour le bien-être du groupe. C’est à vous de les pousser à s’exprimer, à argumenter afin que la solution finale soit un mix de chaque point de vue des membres de l’équipe.

Pas de silence, pas de conformisme, incitez-les à s’exprimer.

De ce fait, Le parasitisme s’est développé au sein de votre équipe. Ce phénomène se traduit par un manque de motivation qui entraine le groupe à s’aligner sur l’élément le moins performant. Il y a ainsi un nivellement par le bas qui empêche votre projet d’avancer.

Lorsque vous mettez un projet en place, vous devez vous assurer que tout le monde soit impliqué de la même manière. L’implication peut se mesurer par la prise de parole lors de la réunion.

Vous devez neutraliser les peurs et inciter les membres de votre groupe à exprimer leurs idées pour ne pas mettre votre projet en péril.

___________________

Comme vous le savez, le groupe est le présent et l’avenir du travail. Les avantages sont bien plus nombreux que les inconvénients. Partage de tâches, partage de connaissances, expériences enrichissantes …Pour que cela fonctionne, vous devez interpréter les signes et anticiper les pièges qui se dressent devant vous.

La différence d’opinion ne doit jamais être perçue comme un méfait, au contraire encouragez-la afin de faire avancer les choses.

Il faut communiquer pour avancer car quoi qu’il arrive, ce qui se conçoit bien s’énonce clairement.

Découvrez aussi :

Partager :